Les 3 principaux obstacles de l’immigrant pour intégrer le marché du travail québécois: Comment les surmonter?

 

1er obstacle: La méconnaissance du français

Le premier défi auquel vous devez vous attaquer est l’apprentissage du français. À court terme, vous pourrez vous débrouiller sans connaître le français.  Toutefois, à moyen terme, vos ambitions seront limitées.

En effet, au Québec, la langue de travail est le français.  Les employeurs souhaitent donc recruter des personnes qui pourront communiquer avec les membres de leur équipe.

De plus, les Québécois sont fiers de leur langue et la considèrent comme le symbole d’appartenance le plus important de leur nation.  En faisant des efforts pour apprendre le français, vous toucherez donc le coeur des québécois et leur ferez un grand honneur!

2- L’absence d’expérience de travail  nord américaine

Ce que l’employeur veut: des employés qui vont être productifs rapidement.

Que ce soit via du bénévolat, un stage, ou un emploi autre que celui que vous visez réellement, toute incursion sur le marché du travail sera prise en considération, même si elle est courte.   Il faut démontrer que l’on connaît déjà les façons de faire en Amérique du Nord, qu’on pourra s’insérer dans ce mode de fonctionnement.

3- Connaître les codes culturels québécois pour réussir une entrevue de sélection

Le besoin de l’employeur: Être rassuré.  Il veut faire confiance à ses employés.

Il est essentiel de comprendre comment pensent les Québécois!   Il faut savoir comment seront perçues vos paroles, vos gestes, vos expressions et votre langage non verbal.  Ensuite, il vous faudra adopter de nouveaux codes culturels pour être bien perçu par les employeurs.

 Julie Gagnon, Conseillère d’orientation

 

Les réseaux sociaux: Essentiels pour l’intégration professionnelle des immigrants

C’EST UN FAIT: LA POPULATION CANADIENNE VIEILLIT ET LES DÉPARTS À LA RETRAITE SE MULTIPLIENT.

DEPUIS LE DÉBUT DES ANNÉES 2000, LE CANADA ACCUEILLE 250 000 IMMIGRANTS PAR ANNÉE POUR COMPENSER CETTE BAISSE DE  MAIN-D’OEUVRE!

TOUTEFOIS, PLUSIEURS IMMIGRANTS N’ARRIVENT PAS À DÉCROCHER UN EMPLOI  À LA HAUTEUR DE LEURS QUALIFICATIONS…

POURQUOI?

Plusieurs études et rapports gouvernementaux ont identifié les principales causes de ces difficultés d’intégration professionnelle.  Entre autres, on constate que les immigrants sous utilisent les réseaux sociaux (Béji et Pellerin, p. 562).

Dans le domaine de la recherche d’emploi, il est toutefois bien connu que plus une personne détient de l’information pertinente, plus elle a de chances de trouver un travail.  L’utilisation des réseaux sociaux est donc essentielle pour tout chercheur d’emploi.

Facebook – Twitter – LinkedIn

Il a été démontré que les immigrants utilisent davantage les réseaux sociaux pour renforcer leurs liens d’appartenance identitaire avec leur communauté plutôt que pour développer de nouveaux liens sociaux à l’extérieur de leur communauté d’appartenance.  Ces derniers gagneraient donc à élargir leurs réseaux sociaux pour bénéficier de nouvelles sources d’informations!

Émily Mailhot, stagiaire en développement de carrière

 

 

Visiter un cégep

Si vous souhaitez vous inscrire à un programme collégial pour l’hiver 2016 ou l’automne 2017, c’est maintenant qu’il faut visiter les cégep qui vous intéressent!

Consultez le lien suivant pour connaître à quel moment les cégep vous « ouvrent leurs portes ».  Vous pourrez poser vos questions à des personnes ressources.  Vous pourrez aussi vous familiariser avec votre futur milieu scolaire!

 

Les portes ouvertes dans les cégep